Un monologue de Peter Turrini inspiré par la vie d’Hedy Lamarr

Photographie © DR

Création 2022
Mercredi 12 et jeudi 13 janvier – Aghja, Ajaccio
Samedi 15 janvier – Cap’in Scena, Rogliano

La pièce s’ouvre sur une séquence de 7 secondes : l’extrait du premier film grand public où une actrice apparaît nue sur grand écran. Ce nu entré dans l’histoire du cinéma, c’est elle : la femme qui nous parle. Esprit génial, beauté juive et autrichienne des années 30, elle se marie à un riche armurier ; elle fuit ensuite à Hollywood où elle devient icône et inventrice ; elle finira diva épuisée à qui on ne pardonne pas son vieillissement. Devant nous, au gré de son envie et de ses inspirations, de Berlin à Hollywood et de Rome à Prague, cette incroyable « bonne femme » nous raconte sa chute. Embrumée par le whisky, portée par l’esprit, l’humour et le cynisme, elle partage sa volonté irrépressible de survivre. Comment aurait été sa vie sans ces 7 secondes qui l’ont rendue célèbre pour l’éternité ?

« J’ai toujours travaillé et eu des relations sociales sans me soucier de savoir quel impact cela avait que je sois une femme. Aujourd’hui, j’ai une nouvelle lecture de ce qui m’entoure. Peut-être est-ce #metoo, #Iwas et autres témoignages bouleversants et rageants ? Ce que je croyais gagné ne l’est pas. Ce que je vivais comme une évidence est à réaffirmer. Alors je veux raconter une histoire de femme, un destin extraordinaire et atypique.
Sept secondes d’éternité est un monologue inspiré à Peter Turrini, brillant dramaturge autrichien, par la vie d’Hedy Lamarr, la « plus belle femme du monde ». Belle, talentueuse et intelligente. Mais cette encombrante beauté a supplanté son esprit précurseur. Elle est pourtant « la star hollywoodienne qui a inventé le Wi-fi ». Paradoxalement, ce sont les mots d’un homme qui rendent hommage et s’amusent de ce parcours glamour et terrible. Je les adopte et les fais miens. Je me jette dans 7 secondes d’éternité. »
Aurélie Pitrat

Texte : Peter Turrini
Traduction : Silvia et Jean-Claude Berutti-Ronelt
Conception et jeu : Aurélie Pitrat
Collaboration artistique et direction d’actrice : Olivier Barrère, Nathanaël Maïni, Virginie Schell
Costumes, scénographie : Thomas Marini
Régie : Lionel Petit
Administration de production : Frédérique Jay
Diffusion : Fadhila Mas / L’Esperluette
Éditeur et agent théâtral : L’Arche – www.arche-editeur.com

Production : Animal 2nd
Soutiens et coproductions : Théâtre Municipal de Bastia ; L’Aghja- scène conventionnée Théâtre et Musiques actuelles d’Ajaccio ; (en cours)

Durée estimée : 1h10′

> Hedy Lamarr, l’actrice qui inventa le wifi

> Télécharger le dossier du spectacle